Var Côte d’Azur

Saint-Tropez, le rendez-vous de la Jet-Set en été

Lors de vos vacances sur la Côte d'Azur, il faut absolument aller à Saint-Tropez que ce soit pour y déguster une tarte tropézienne ou prendre une photo devant la désormais célèbre gerdarmerie !

Mais dès 7 h du matin à Cogolin, déjà la file indienne sur la D98 pour aller à Saint-Trop’ ? Ah non, celle-ci c’est pour La Tropézienne ! Ce n’est pas encore une star blonde à croquer mais un délicieux, que dis-je, sublime dessert local fait d’une génoise aérienne de forme arrondie qui encapsule une crème pâtissière tout aussi fine et mousseuse, délicatement parfumée à la fleur d’oranger et décorée de cristaux de sucre qui brillent sous le soleil de Saint-Tropez, certains diraient « une tuerie » comme on les préfère dans le midi de la France !
La Tarte Tropézienne, bien que typiquement de Saint-Tropez, est née d’un pâtissier polonais Alexandre Micka qui, dans les années cinquante, a recréé le doux gâteau de sa grand-mère. Comme il assurait les repas du tournage de Roger Vadim pour « Et Dieu créa la Femme », on peut être certains que Brigitte Bardot s’en est délectée puisqu’elle aurait même susurré l’appellation de « tarte de Saint-Tropez » à Alexandre Micka… La Tropézienne, ronde, moelleuse, douce et légère, voilà qui sied aux deux stars de Saint-Trop’.

La Tarte Tropézienne - © Matteo Castelli​ / Flickr​
La Tarte Tropézienne - © Matteo Castelli​ / Flickr​


Et des stars, à Saint-Trop’, Dieu sait s’il y en a. La première, c’est vous ! À condition que vous alliez prendre votre petit déjeuner chez Sénéquier relooké par le beau designer aux yeux bleus, Noé Duchaufour-Lawrance. Mais pour y espérer voir une tête très connue, il faudra attendre le réveil tardif, vers 11 h, des stars fêtardes. Un bon livre à la main, une capeline façon le Mépris de BB pour regarder par-dessous sans en avoir l’air et bien sûr, des lunettes noires pour cacher les cernes ! Vous pouvez aussi décider de ne pas vous coucher ! En effet, Saint-Trop’ c’est la ville de la fête, les lieux de folie sont pléthore, en ville comme en bord de mer. Noé, animateur d’un club de vacances sur la commune voisine, se régale de pouvoir sortir chaque semaine et égrainer les différents clubs de Saint-Trop’ tout au long de la saison : « Une fois par semaine, on commence par prendre un verre à la plage à l’heure magique puis on enquille au Bar Le Tsar, étape impérative et super sympa avant de choisir la boîte où l’on ne va que vers minuit/1 heure. Il m’est arrivé de croiser des stars dont la très sexy Shy'm mais entourée de nombreux gardes du corps ! L’avantage c’est que je travaille aussi à Courchevel et que l’on retrouve les mêmes « phisio », pratique pour entrer… Un jour, j’ai même rencontré un type de 26 ans qui avait son propre yacht mais pour faire de la pêche au thon rouge dans les mers lointaines et qui se faisait plaisir à Saint-Tropez, pratiquant sans doute un autre type de chasse !»
Au Nikki Beach, au Papagayo, aux Caves du Roy du Byblos, au VIP Room et surtout sur les plages du mythique Club 55, de Pampelone et bien sûr sur les yachts aux noms de mers du Sud où il faudra montrer carte, chemise et patte blanches !

Nikki Beach - © Chris Goldberg​ / Flickr​
Nikki Beach - © Chris Goldberg​ / Flickr​


Si vous n’avez pas (encore) de yacht amarré dans le port de Saint-Tropez avec le fameux panneau « No boarding, private yacht » (interdit de monter à bord, yacht privé) , ne désespérez pas, la compagnie des Bateaux Verts va assurer un service en continu, 24 h/24 en juillet et en août entre les ports de Saint-Tropez et Sainte-Maxime et toutes les heures entre 1 h et 8 h du matin depuis Saint-Tropez!.

Yacht à Saint Tropez - © Citizen59​​​ / Flickr​
Yacht à Saint Tropez - © Citizen59​​​ / Flickr​


Moins glamour mais sans doute plus dorées, les stars des entreprises françaises, Bouygues, Pinault, Arnault, Seydoux, Bolloré ainsi que tous les patrons de la grande distribution Mulliez (Auchan) ou Darty, et bien d’autres ont toutes un pied-à-terre d’au moins quelques centaines de mètres carrés vers le Capon ou le domaine très privé des Parcs de Saint-Tropez, créé il y a cinquante ans pour abriter les fortunés des regards indiscrets et agitations populaires. Bernard Arnault, lui, a aussi acheté des rues entières de Saint-Tropez pour distiller ses marques de luxe, un Monopoly en live ! Toutes ces vitrines vous en mettront plein la vue avec leurs éclats de diamants, serties de petites boutiques, typiques des succès touristiques, d’huile d’olive, de tians en terre cuite et de sachets de lavande. Une déambulation à la pêche au trésor dans ce si joli port provençal.


Pour prolonger le calme et la volupté du printemps de Saint-Tropez, revenez à l’été indien pour suivre les Voiles de Saint-Tropez, la chicissime frégate Rolex qui a lieu fin septembre, vous y croiserez probablement dès l’aurore l’ancien patron de l’Oréal, le très élégant Lindsay Owen Jones.

​Le port de Saint-Tropez - © Istock/ Bunyos​​
​Le port de Saint-Tropez - © Istock/ Bunyos​​

© Photo de couverture: Istock /johny007pan

comments powered by Disqus